[Livre] Shining – Stephen King

États-Unis – 1977

 

  • PRÉCISIONS

Auteur : Stephen King
VO : The Shining
Publication originale : 1977
Publication française : 1979
 

  • NOTE GLOBALE :

NA-09

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon.

 

  • NOS AVIS

 

Mickdeca :

Le roman culte de Stephen King bénéficie aujourd’hui d’une suite Docteur Sleep, il était donc nécessaire avant de se jeter dessus, de se rafraîchir la mémoire.

Quand on vous parle de Shining, la plupart vous répondront “Ah oui le film avec Jack Nicholson qui pète les plombs”. Chef d’oeuvre de l’épouvante le film de Kubrick a marqué les esprits. Pourtant le roman de Stephen King est très diffèrent du film, l’auteur n’ayant pas apprécié l’adaptation, la qualifiera même de la plus mauvaise (encore aujourd’hui Stephen King le crie haut et fort!) et il n’a pas tout à fait tort.

 

Le roman est très bien construit avec une montée en puissance de l’horreur et du fantastique.
On a ainsi son lot de scènes bien effrayantes, très perturbantes plus que le film restant très à la surface de ce que nous offre King. Cependant le vrai don de Stephen King est l’approche psychologique de ses personnages toujours impeccables, réalistes, les faisant évoluer tout le long du récit. Le changement de caractère de Jack Torrance suit un cheminement bien précis par des petits tics, des petites réflexions intérieures étranges, des réactions de plus en plus insensées. De la sorte Danny mûrit, comprenant de plus en plus de choses autour de lui. Pour Wendy qui conçoit très vite la tournure des évènements, un personnage très fort psychologiquement. On peut observer que l’Overlook espace spatio-temporel du roman est un personnage a part entière, espace clos, renfermant de terribles secrets.

Shining n’est pas une simple histoire de fantômes, le roman parle de l’enfance, de l’alcoolisme et des violences familiales, le tout traité avec une grande sensibilité et une incroyable justesse. C’est surtout un huis clos anxiogène, un genre dans lequel Stephen King excelle.

 

Un petit mot pour la traduction française qui comporte de très mauvais points. Premièrement la transposition de Shining, le pouvoir que possède le petit Danny, par le DON, on ne comprend pas le besoin d’avoir changé ce mot alors même que le titre du livre est Shining ! Deuxième point, le surnom de Danny dans la version originale s’appelle Doc (comme le “-Quoi de neuf docteur?” de Bugs Bunny), ici on le surnomme Prof. Enfin et là je chipote un peu mais le REDRUM est déformé en TROMAL, garder l’original aurait été peut-être plus judicieux, surtout qu’une note de bas de page n’aurait pas était trop gênant!

On regrettera le final qui fait trop dans la surenchère, mais le tout reste maîtrisé. En revanche ne le nions pas Shining est un chef d’oeuvre de la littérature analysant avec brio nos rapports avec les autres, l’abus de boisson et la violence.

 

  • LE LIVRE ET LA SAGA

Shining (1977)
Docteur Sleep (2013)
 

Partager cet article...

Post Author: Pensées Critiques

2 thoughts on “[Livre] Shining – Stephen King

    Ameni

    (29 novembre 2013 - 23 h 49 min)

    J’vais peut-être le lire alors… D’un côté, j’en ai très envie, mais de l’autre j’ai vraiment beaucoup aimé le film (quoiqu’en dise Stephen King^^). Mais si les approches sont différentes, pourquoi pas après tout. Ca permettrait de lire Docteur Sleep tranquillement.

    Bon, par contre, avoir remplacé Redrum, c’est une honte, rien que ce point devrait faire boycotter le livre !^^

      Mickdeca

      (30 novembre 2013 - 11 h 19 min)

      Oui le Redrum m’a particulièrement énervé ^^. Moi aussi j’aime beaucoup le film de Kubrick (en fait je l’idolâtre xd) mais cela ne m’a pas gêné à beaucoup apprécier le livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *