Shining (1980)

Shining - 1980 - Affiche du film
Mickdeca Tix
★★★★★ ★★★★☆

États-Unis – 1980 – 2h26

Réalisateur: Stanley Kubrick
Scénario: Stanley Kubrick & Diane Johnson
D’après: le roman éponyme de Stephen King
Avec: Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd, Scatman Crothers

Mickdeca ★★★★★
Un des meilleurs films d’horreur, signé par un des plus grands cinéastes, Stanley Kubrick, qui après l’échec de son excellent Barry Lyndon, essaye de faire peau neuve auprès des producteurs en adaptant le terrifiant Shining de Stephen King, lequel n’appréciera d’ailleurs pas l’adaptation, bien trop libre à son goût.

Qu.. Quoi ? Vous n’avez jamais vu ce film ?

On démarre avec une longue scène où le spectateur est plongé dans l’immensité de la montagne, où une voiture celle de Jack Torrance (Jack Nicholson) sillonne les routes jusqu’à l’Overlook Hotel. De ces premières minutes on retiendra la musique utilisant des percussions et des sons stridents, lancés comme des cris lointains. La musique est excellente donc permettant une immersion complète dans l’horreur qui sera ici plus psychologique que gore, elle devient de plus en plus oppressante.

« Wendy? Darling? Light, of my life. I’m not gonna hurt you. You didn’t let me finish my sentence. I said, I’m not gonna hurt you. I’m just going to bash your brains in. »

On retiendra notamment Jack Nicholson qui a toujours su interpréter la folie à la perfection, il est ici au summum de son art, on est subjugué, effrayé quelque fois, un de ces meilleurs rôles. Quant à Shelley Duvall qui a le droit à toutes les critiques, pour moi elle joue très bien son rôle de femme un peu soumise à son mari, elle pourra vous paraître ainsi un peu stupide, et perdue mais si vous avez cette impression c’est qu’elle joue très bien..
La mise en scène toujours parfaite chez Kubrick, que se soit les scènes où l’on suit Danny sur son tricycle arpentant les longs couloirs de l’hôtel, ou encore la scène du labyrinthe, sans oublier les images subliminales comme celle de l’ascenseur de sang devenant terrifiant et anxiogène.

Pour un film d’horreur on pourrait s’attendre à un scénario des plus simples, mais le tout ne reste pas moins complexe, avec cette énigme Shining, des questions qui demeurent non résolues. C’est l’histoire d’un couple qui fait défaut, mais aussi d’un homme au bord de la rupture plus qu’une simple histoire de fantômes.

Au final Shining est un film culte, à voir et à revoir, un long métrage qui en a inspiré d’autres, le meilleur Kubrick certainement.

UNE SCENE PARTICULIERE ?

J’ai un faible pour la scène du bar. C’est non seulement pour moi la meilleure prestation de Nicholson dans le film, avec ces monologues face caméra comme Kubrick le fait, mais également une excellente séquence dans la chronologie du film, dans la mesure où elle donne des indices et pose quelques interrogations dans ces quelques minutes où la défaillance du personnage est palpable.

Ma scène préférée est celle du grand salon, où Wendy cherchant son mari, trouve alors son manuscrit où toutes les pages répètent inlassablement : “Un tient vaut mieux que deux tu l’auras” en français, “All work and no play makes Jack a dull boy” pour la version originale, des feuilles que Wendy tourne de plus en plus vite, dont la musique augmente d’intensité, un moment effrayant. Puis apparaît Jack, s’en suit alors un dialogue des plus savoureux.

LE FILM ET NOUS

Nous avons eu le grand plaisir de voir ce film au cinéma le 26 mars 2013, à l’occasion de la sélection UGC Culte. Une redécouverte bienvenue, pour un film que nous adorions déjà (Mickdeca l’ayant vu un bon millier de fois), et un ticket de cinéma à conserver précieusement ! 😀

Partager cet article...

Auteur de l’article : Pensées Critiques

3 commentaires sur “Shining (1980)

    Ameni

    (9 avril 2013 - 22 h 54 min)

    Tout à fait d’accord, c’est un des meilleurs films du genre que j’ai pu voir. Je suis jaloux, sur grand écran ça doit être assez génial.

    Nelfe

    (9 juin 2013 - 17 h 49 min)

    Un film culte!
    Un bouquin culte aussi!

    (J’ai vu l’expo Kubrick l’an dernier à la Cinémathèque Française et j’ai adoré voir la tenue « in real » des petites jumelles, marcher sur la moquette de l’Overlook et lire les inscriptions « REDRUM » sur les murs entre autres 😉 )

      Mickdeca

      (9 juin 2013 - 20 h 45 min)

      Une expo à la taille de mes espérances surtout quand on est fan du bonhomme ^^. Un livre finalement qui est peut être plus divertissant mais le film est tellement plus étrange :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *