[Livre] Nos étoiles contraires – John Green

États-Unis – 2012

 

  • PRÉCISIONS

Auteur : John Green
VO : The Fault in Our Stars
Publication originale : 2012
Publication française : 2013
 

  • NOTE GLOBALE :

07-NA

 

  • NOS AVIS

 

Tix :

Nos étoiles contraires” est un roman jeunesse qui aborde des thèmes intéressants avec une approche assez mature et un certain talent d’écriture. John Green maîtrise très bien son roman, et sait le ponctuer d’éléments clés qu’il peut réutiliser à sa guise pour accentuer les scènes dramatiques, comiques, ou juste touchantes.

Au premier abord, Hazel est une héroïne agaçante, car généralement froide. Heureusement, son attirance pour Gus reste raisonnable, à nous faire oublier l’idylle exaspérante que l’on redoutait. On regrette que Gus ressemble un peu trop au dragueur sur de lui. C’est très efficace parfois, mais cela semble peu judicieux sur l’ensemble.

John Green parsème son roman de références plus ou moins subtiles. La description du film 300 est d’une lourdeur exemplaire. En revanche, il excelle pour y glisser de fausses références, telles que les inventions de The Hectic Glow et de Peter Van Houten, qui deviennent des éléments incontournables.

Malheureusement, la matérialisation de l’auteur imaginaire interrompt le roman à un moment brillant… Le passage Amsterdam est toutefois une transition essentielle, et la réflexion sur le métier d’écrivain est intéressante. L’erreur ultime devient la dernière intervention de Van Houten, tandis que l’épilogue du roman est affreusement mal exploité.

Au final, s’il ne mérite peut-être pas son succès immodéré, “The Faul in Our Stars” reste un bon roman avec des thèmes variés, une construction maîtrisée et un côté apprentissage efficace pour le public visé.

 

Auteur de l’article : Pensées Critiques

1 commentaire sur “[Livre] Nos étoiles contraires – John Green

    Ameni

    (28 septembre 2014 - 17 h 49 min)

    J’avoue qu’après la déception du film, je suis resté curieux du livre, surtout vu son succès avec les lycéens. Je le note quand même. Et rien que pour lire la description de 300, j’ai envie de le lire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *