Le théorème du perroquet – Denis Guedj

Couverture
Tix
★★★★☆
Auteur: Denis Guedj
Edition: Points – 1998 – 649 pages

★★★★☆ Tix
La petite vie d’un vieux libraire en fauteuil roulant est bouleversée lorsqu’il reçoit une lettre du Brésil provenant de son ami d’enfance mathématicien. Ce dernier lui confie la totalité de sa bibliothèque, des livres emmagasiné depuis des années et annotés, ainsi qu’une énigme à résoudre. C’est ainsi que le libraire va se plonger dans l’histoire des mathématiques.

Denis Guedj fait de cette intrigue policière un prétexte pour faire voyager le lecteur de la Grèce antique à aujourd’hui. Du théorème de Thalès aux conjectures pas encore démontrées, tout y passe.

Le Théorème du perroquet - Éditions Seuil - 528 pages

Ce roman est clairement destiné à un public féru de mathématiques. Une grande partie des notions abordées resteront floues aux lecteurs désinvoltes malgré toute la bonne volonté et la pédagogie de Denis Guedj.

L’intrigue policière prend une place importante, l’occasion de maintenir l’attention du lecteur qui peinerait à appréhender les digressions mathématiques. Elle n’est pas d’un intérêt furieux, disons même qu’elle est gentillette. C’est d’autant plus dommage que l’ouvrage perd son caractère encyclopédique pour n’être qu’un objet sans intérêt de prospection.

Denis Guedj réussit son mélange avec brio, vulgarisant autant que nécessaire les notions de mathématiques, traçant son intrigue placidement et allégeant le tout d’anecdotes savoureuses. On regrettera qu’en cherchant à rendre son roman accessible il n’aille jamais tout à fait au bout de ses thèmes.

Auteur de l’article : Pensées Critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *