[Livre] Le Diable, tout le temps – Donald Ray Pollock

Etats-Unis – 2011

 

  • PRÉCISIONS

Auteur : Donald Ray Pollock
VO : The Devil all the time
Publication originale : 2011
Publication française : 2012
 

  • NOTE GLOBALE :

NA-09

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

De l’Ohio à la Virginie-Occidentale, de 1945 à 1965, des destins se mêlent et s’entrechoquent : un rescapé de l’enfer du Pacifique, traumatisé et prêt à tout pour sauver sa femme malade ; un couple qui joue à piéger les auto-stoppeurs ; un prédicateur et un musicien en fauteuil roulant qui vont de ville en ville, fuyant la loi…

 

  • NOS AVIS

 

Mickdeca :

Un livre rouge, des croix et un ossement d’un buffle ou autre m’ont fait acheter ce roman, qui s’avère excellent.

De 1945 à 1965 on suit ainsi dans l’Amérique d’après-guerre la destinée de plusieurs personnages, des destins qui vont se croiser, tous ayant une relation au mal différente. Pollock dépeint ainsi des Etats-Unis désenchanté, glauque, où la puanteur des corps devient celle de ce pays corrompu, raciste, meurtrier, pédophile dont le sens de la justice laisse à désirer, une longue liste de maux qui se retrouvent à tout coin de rue. Le diable se trouve partout en tout temps. Mais l’auteur pousse la réflexion plus loin que celle de pointer du doigt et dire “c’est mal” car même si on tue le mal devenons nous pour autant des criminels, tout machiavélisme est absent.

Malgré le malin aux alentours, on retrouve tout de même un certain humour noir, le tout reste tout de même très sombre. On a ici une écriture fluide, avec une très belle imagerie développée. Les paysages Américains sont ainsi décrits d’une façon très réaliste. Le point fort du roman reste le traitement de ces différents personnages avec chacun sa profondeur, il nous donne ainsi un tableau du mal, mais non pas l’absolu, ainsi serait le Diable, il se cache en chacun de nous, en chacun de nos actes les plus terribles.

Mais ici le mal vient de la croyance en Dieu, les êtres sont pervertis par leur désir de lui plaire, ou croyant tellement à son pouvoir miraculeux qu’ils tombent dans le crime. Au-delà de tout fanatisme religieux, l’auteur critique aussi la dérive de l’Eglise sur les êtres les plus faibles.

Ce roman viscéral, satirique, morbide, dur, est une lecture enrichissante sur le mal, la religion corrompue tout comme une nation gangrenée.

 


 

PS :J’ai choisis ce livre pour le challenge un mois une consigne dont la règle pour février était lire un livre à la couverture rouge. Au départ j’allais passer outre le challenge du mois mais tix m’a obligé a acheter un livre correspondant au challenge (je ne dirais pas qu’il m’a menacé mais bon ^^), j’ai alors jeté mon dévolu sur celui-ci, et pour une fois que mon intuition est bonne…

 


 

Partager cet article...

Post Author: Pensées Critiques

3 thoughts on “[Livre] Le Diable, tout le temps – Donald Ray Pollock

    Anaterya

    (16 avril 2014 - 21 h 00 min)

    Voilà un roman dont je n’avais jamais entendu parler, mais le sujet m’intéresse, et vu ce que tu en dis je vais tâcher de me le procurer.

      Mickdeca

      (16 avril 2014 - 21 h 31 min)

      J’espère que ce roman te plaira :).

    Dareel

    (22 juillet 2015 - 16 h 14 min)

    Je me trompe peut-être totalement, mais je viens de le commencer et ça me fait penser à du Steinbeck ! (Je n’sais pas si tu en as déjà lu !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *