[Film] L’Auberge espagnole (2002)

France – 2002 – 2h02

 

  • PRÉCISIONS

– Réalisateur: Cédric Klapisch
– Avec: Romain Duris, Cécile de France, Judith Godrèche, Audrey Tautou, Kelly Reilly,
– Scénario: Cédric Klapisch
 

  • NOTE GLOBALE :

07-NA

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

Xavier, un jeune homme de vingt-cinq ans, part à Barcelone pour terminer ses études en économie et apprendre l’espagnol. Cette langue est nécessaire pour occuper un poste, que lui promet un ami de son père, au ministère des finances. Mais pour ce faire, il doit quitter sa petite amie Martine, avec qui il vit depuis quatre ans.
En Espagne, Xavier cherche un logement et trouve finalement un appartement dans le centre de Barcelone qu’il compte partager avec sept autres personnes. Chacun de ses colocataires est originaire d’un pays différent.

 

 

  • NOS AVIS

 

Tix :

Il y a beaucoup de contradictions dans les ressentis de ce film.

Tout commence dans un rythme absolument monstrueux, pas du tout aidé par un Romain Duris soporifique en narrateur. Le problème est qu’il y a plein d’idées formidables. Alors, pour résumer, on a un personnage principal exécrable qui nous dit de super jolies phrases sur un ton totalement chiant. On a des scènes telles que celle des “papiers qu’il vous faut pour le dossier” qui est top, perdues dans un enchaînement de séquences hyper mal montées. C’est assez déstabilisant.

Puis une fois que Xavier décolle pour l’Espagne, le film décolle un peu avec lui. Pas trop quand même, hein. On aura d’abord le droit à une caricature de gros beauf (alors qu’aucun spectateur ne doute que Xavier finira comme ça), un personnage boulet pas drôle du tout que l’on va se traîner jusqu’au bout malheureusement, dont la femme (Judith Godrèche) semble un peu beaucoup paumée.

Puis, enfin, on atterrit dans cette fameuse auberge espagnole. Enfin. Et là, si on aurait aimé que les personnages soient un peu plus développés, et que le film joue un peu plus sur les origines de chacun, on a le droit à de franchement bons moments, alternant fraîcheur et petites tensions, le tout dans une décontraction et une joie de vivre propre à la situation.. jeune.. étudiant.. Une vraie bouffée d’air parfois.

Pour finir, c’est Wendy que j’aurais vraiment le plus aimé, que j’ai trouvé très touchante et juste, interprétée par la jolie rousse Kelly Reilly.

 

  • LE FILM ET LA SAGA

L’Auberge espagnole – Cédric Klapisch (2002)
– Les Poupées russes – Cédric Klapisch (2005)
– Casse-tête chinois – Cédric Klapisch (2013)

 

 

Partager cet article...

Post Author: Pensées Critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *