[Film] It Follows (2014)

États-Unis – 2014 – 1h40

 

  • PRÉCISIONS

– Réalisateur: David Robert Mitchell
– Avec: Maika Monroe, Keir Gilchrist, Lili Sepe
– Musique: Rich Vreeland
– Scénario: David Robert Mitchell
 

  • NOTE GLOBALE :

08-08

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

Pour Jay, âgée de 19 ans, la rentrée devait être synonyme de cours à la fac, de rencontres avec des garçons et de week-ends passés au bord du lac. Mais après un rapport sexuel d’apparence anodine, elle se retrouve hantée par d’étranges visions et par le sentiment inexorable d’être suivie par une présence. Abasourdies, Jay et ses amies doivent désormais trouver le moyen de fuir cette menace terrifiante qui semble les rattraper…

 

  • NOS AVIS

 

Mickdeca :

Une jeune fille regarde dans notre direction, quelque chose la poursuit, invisible aux yeux du spectateur. La tension est à son comble, musique saccadée digne des plus grands films d’horreur, les cinq premières minutes de It Follows sont brillantes, effrayantes, tout simplement géniales. Une fois le prologue fini, le tout tombe un peu à plat…

Car oui David Robert Mitchell est un petit prodige de la réalisation, les plans sont réfléchis, les travellings époustouflant, sans oublier cette scène où l’on suit les personnages et le “it” qui les suit grâce à un plan à 360°.

It Follows sonne comme une allégorie des maladies sexuellement transmissibles avec ces teens excités pour lesquelles coucher devient mortel, une transmission d’un mal qui ne peut s’éteindre. Une jolie idée mais le reste du temps on s’ennuie, on ne peut alors que regretter de voir ce qui suit nos ados pubères au bout d’un quart d’heure, même s’il réserve quelques bons moments de frayeur. La suggestion fera toujours plus peur que de voir une femme nue nous suivre, au limite du grand guignol.

Pourtant il subsiste au long métrage un esthétisme de l’image très appréciable avec une très belle photographie. On soulignera la scène de la piscine de toute beauté où la réalisation et les acteurs remontent l’intérêt qui a subi une chute tout le long du film.

It Follows n’en demeure donc pas moins sympathique pour un film d’épouvante, qui change des “horreurs” que l’on voit sortir ces dernières années.

 

 

Auteur de l’article : Pensées Critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *