[Film] End of Watch (2012)

États-Unis – 2012 – 1h49

 

  • PRÉCISIONS

– VQ: La Force de l’ordre
– Réalisateur: David Ayer
– Avec: Jake Gyllenhaal, Michael Peña, Anna Kendrick
– Musique: David Sardy
– Scénario: David Ayer
 

  • NOTE GLOBALE :

06-NA

 

  • DE QUOI ÇA PARLE ?

Chaque jour, Brian Taylor et Mike Zavala, jeunes officiers de police, patrouillent dans les rues les plus dangereuses de Los Angeles. À travers les images filmées sur le vif, on découvre leur quotidien sous un angle jamais vu. Du danger partagé qui forge la fraternité à la peur et aux montées d’adrénaline, c’est une fascinante plongée au cœur de leur vie et d’un quartier, une histoire puissante sur l’amitié, la famille, l’honneur et le courage.
(Allociné)

 

  • NOS AVIS

 

Tix :

End of Watch n’est pas la claque attendue. Sur le thème de l’immersion chez les flics de Los Angeles, le superbe Training Day a encore de beaux jours devant lui. Et pourtant, c’est bel et bien le scénariste de ce dernier qui est aux commandes.

Pour commencer, le concept n’est pas tenu. C’est la plus grosse déception. Vouloir faire un film en caméra immergée, prendre le temps de poser une situation de départ copiée-collée à tous les films de found-footage, pour au final nous sortir des séquences filmées de l’extérieur, quel est l’intérêt ?

 

 

Ensuite, si le duo finit par fonctionner, on met du temps à s’attacher à eux. Et ce n’est pas la première scène montrant leurs méthodes pas conformes qui va nous y aider, aussi souriant Michael Peña soit-il. De plus, leur lien est creusé de manière classique, ne passant que par leur famille respective, l’un montrant la photo de son enfant, l’autre rétorquant naturellement “Elle est belle, et je pourrais mourir pour toi, tu sais mon frère”. On ne peut pas dire que ce soit très subtil, aussi chauve Jake Gyllenhaal soit-il.

Cependant, j’ai apprécié que les deux soient mis sur un pied d’égalité. Les deux ont leur côté dur et désobéissant, et leur côté humain, ce qui nous éloigne des buddy movies habituels, avec leurs différences, etc.

Enfin, j’ai regretté que le film ne soit qu’une succession de séquences, auxquelles il manquera finalement un véritable lien, un fil conducteur en béton, ou ne serait-ce qu’une révélation qui puisse pimenter la conclusion. Peut-être le film est-il au final trop réaliste sur ce point. Ou peut-être est-il juste mal fichu. Mais la fin ne m’a pas touché le moins du monde, et c’est bien regrettable.

 

 

Partager cet article...

Post Author: Pensées Critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *