Emmy Awards 2014

65th Primetime Emmy Awards
66th Primetime Emmy Awards

 

Dans la nuit de lundi à mardi se déroulait la 66e cérémonie des Emmy Awards. On a loupé le rendez-vous. En pleine semaine, ce n’est pas forcément facile : il y a ceux qui bossent le lendemain, et ceux qui s’endorment 20 minutes avant le début…

Voici ce qu’on retient des récompenses.


 

Tix :

Coucou, eh oui c’est moi qui me suis endormi à 1h40, 20 minutes avant le début. J’ai ainsi raté la chance de trépigner en attendant de voir si Breaking Bad allait marquer une ultime fois l’histoire des Awards.

Breaking Bad écrase, pour sa dernière saison, les grandes grandes séries de cette décennie : Downton Abbey, House of Cards, Mad Men, True Detective, et Game of T… Ah non, Game of Thrones n’a jamais mérité de gagner.

Bryan Cranston gagne son 4e Emmy d’acteur principal, Aaron Paul son 3e Emmy d’acteur secondaire, Anna Gunn son 2e Emmy d’actrice secondaire, c’est une belle cascade de prix. On récompense aussi le scénario de Ozymandias, l’épisode parfait de la fin de saison.

True Detective sauve la mise avec la réalisation de l’épisode Who Goes There. Et c’est normal. Si je vous dis “plan séquence”, vous suivez ?

Dans mes autres satisfactions, il y a les victoires du 3e épisode de Sherlock présenté en tant que téléfilm. Elle profite clairement de l’absence de True Detective en miniserie, mais rivalise avec surprise avec The Normal Heart, empêchant ce dernier de tout raffler à l’instar des précédents Game Change (édition 2012) et Ma vie avec Liberace (édition 2013).

Les catégories Comedy sont assez décevantes. Jim Parsons n’a plus aucun mérite, et les victoires de Modern Family sont lassantes. Ceci recoupe ma grande déception, le 0/5 de Orange is the New Black, cette série si intelligente qui chute face aux sitcom.

Le reste me laisse globalement de marbre, en dehors de Fargo qui me surprend.

 

 

Mickdeca :

En parlant de Fargo, je suis content pour cette série qui m’a vraiment emballé par son humour noir pince-sans-rire, ces acteurs géniaux, Martin Freeman, Billy Bob Thornton et une actrice inconnue Allison Tolman, une vraie découverte.

Je n’ai pas compris la victoire de Kathy Bates pour le meilleur second rôle dans une mini-série, décevante dans cette saison de American Horror Story, elle-même frustrante, j’aurais préféré Allison Tolman.

Julia Louis Dreyfus joue dans Veep une vice-présidente complètement à côté de la plaque, montrant une importante incapacité a dirigé les Etats-Unis, le Emmy de meilleure actrice dans une série comique est totalement mérité!

Un dernier mot pour Breaking Bad qu’on apprécie beaucoup à Pensées Critiques, l’occasion d’un revisionnage…

 

 

Partager cet article...

Auteur de l’article : Pensées Critiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *