[Film] 25th Hour (2002)

États-Unis – 2002 – 2h15

 

  • PRÉCISIONS

– Titre Fr: La 25e heure
– Titre Qc: 24 heures avant la nuit
– Réalisateur: Spike Lee
– Avec: Edward Norton, Philip Seymour Hoffman, Barry Pepper, Rosario Dawson, Anna Paquin, Brian Cox
– Musique: Terence Blanchard
– Scénario: David Benioff
– D’après: le roman The 25th Hour (24 heures avant la nuit) de David Benioff
 

  • NOTE GLOBALE :

07-NA

 

  • NOS AVIS

 

Tix :

Montgomery “Monty” Brogan n’a plus que 24 heures devant lui avant de croupir 7 ans en prison. 24 heures pour faire ses adieux, renouer avec les gens qu’il aime. 24 heures pour comprendre pourquoi sa vie a pris ce tournant. 24 heures pour s’assurer que ce n’est pas sa femme qui l’a trahi, aussi.

Et ensuite, il y aura la 25ème heure. Est-ce celle qui durera 7 ans, qui l’anéantira, qui le fera sortir de là sans plus rien à espérer ; ou est-ce métaphoriquement la vie inaccessible qu’il aurait pu imaginer, celle qui aurait pu le faire espérer de continuer le compte, au lieu de devoir repartir à zéro ?

 

 

Si tous les éléments vers un thriller pur et dur sont là, le monde mafieux, l’incertitude de la source de la trahison, c’est bel et bien un drame humain que nous livre Spike Lee, sur le scénario de l’auteur même du roman. En choisissant une ville de New York qui se relève à peine du 11 septembre, il nous plante un décor parfait pour les questionnements, l’errance, l’incertitude de Monty.

Edward Norton est parfait, sans pour autant faire de l’ombre à toute une flopée de très bons seconds rôles, Seymour Hoffman en tête. J’ai même aimé Rosario Dawson ! Les dialogues sont très très bien fichus, profonds et subtilement drôles. Spike Lee ne révolutionne rien en terme de mise en scène, mais on salue certains plans sublimes, ou encore des plans fixes qui favorisent grandement l’immersion, souvent pour illustrer des tête à tête intimistes.

 

« No, fuck YOU, Montgomery Brogan. You had it all, and you threw it away, you dumb fuck ! »

« Non. Non, je t’emmerde TOI, Montgomery Brogan. Tu avais toutes les cartes en main et tu t’es démerdé pour tout foutre en l’air ! »

 

Pour finir, on regrettera que l’histoire s’égare un peu trop dans des histoires secondaires pas intéressantes et qui ratent leur effet détente / comique -suffit de voir le rôle d’Anna Paquin-, ainsi que dans des stéréotypes faciles, même si ceux-là nous servent au contraire parfaitement en terme de tension ou action, pour compenser.

25th Hour est donc un film à voir, pour tous ses sujets abordés, et formidablement bien traités, mais aussi pour un Edward Norton formidable (oups, pléonasme 😉 ) et sa super scène du Fuck you, qui, sur le thème des séquences ‘face à un miroir’ mériterait bien d’être aussi connue qu’un certain De Niro…

 

  • UNE SCENE PARTICULIERE ?

Le monologue du ‘fuck you’, évidemment. Je n’avais jamais entendu parler de cette scène, pourtant elle a tout ce qu’il faut pour être culte. Peut-être un poil trop orientée pour ça, mais il faut se rappeler que c’est le point de vue du personnage principal, dans sa dualité et son combat interne, qui d’ailleurs conclut formidablement sa tirade. Le tournant du film. La prise de conscience.

 

 

Partager cet article...

Auteur de l’article : Pensées Critiques

1 commentaire sur “[Film] 25th Hour (2002)

    YCProd

    (19 juin 2013 - 16 h 28 min)

    Hello, j’ai vu ce film il y a longtemps et j’en m’en souviens comme un monologue de Édouard Norton ! Très bon à mon souvenir ! Je le regarde au plus vite pour me refaire une idée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *